Stage Wim Hof, entre dépassement de soi et force du collectif

Ça fait plus de 6 mois que je suis étudiante à LUMIÅ, l’école supérieure dédiée à la transition écologique et sociale de Mouans-Sartoux. Pour plus d’infos, je vous renvoie sur mon premier article, ici et sur le site de l’école, ici.

Beaucoup de choses se sont passées depuis mon dernier article, mais je vais me concentrer sur l’expérience la plus transformative que j’ai vécu à l’école, selon moi. Le 9 et 10 mars 2021, la promo a participé à un stage Wim Hof avec Léonardo d’Inspire Potential et 3 de nos professeurs. Vous êtes prêt.e.s ?

ATTENTION : LIRE L’ARTICLE NE SUFFIT PAS POUR REPRODUIRE L’EXPÉRIENCE SEUL.E

Qu’est-ce que la méthode Wim Hof ?

La méthode Wim Hof a été inventée par Wim Hof dit “L’homme de glace” qui détient plus de 20 records du Guinness des records. Pour éviter d’être considéré comme un sur-homme, Wim Hof a accepté d’être analysé par la science pendant plusieurs années. Il a ainsi démontré qu’à force de patience et de discipline, tout le monde pouvait arriver à réaliser ces exploits.

La méthode, inspirée des pratiques orientales ancestrales, repose sur trois piliers :

  • La respiration : Respirer, on le fait tous les jours mécaniquement et pourtant… saviez-vous que vous pouvez respirer de différentes manières en fonction d’une situation donnée ? La respiration Wim Hof de base permet de s’apaiser et de travailler sur sa concentration.
  • L’exposition au froid : l’idée est de réintroduire le froid dans nos modes de vie aujourd’hui largement dominé par le chaud. La méthode place le froid à la même hauteur que le chaud, comme si c’était les deux faces d’une même pièce. Le chaud apporte le réconfort alors que le froid énergise les corps.
  • L’entraînement mental : L’enjeux ici est de travailler son intention, sa détermination et sa discipline.

Les objectifs de la méthode sont : augmenter son énergie, améliorer son sommeil, réduire son niveau de stress, booster sa détermination, renforcer son système immunitaire et entraîner sa volonté.

Comment se sont déroulés ces 2 jours de stage ?

Bord de la Siagne

La première matinée a été dédiée à l’introduction de la méthode puis, très vite, nous avons commencé la respiration. Nous nous sommes allongés en cercle, tête vers le centre, puis nous nous sommes laissés guider par la musique et la voix de Léonardo “Ventre, intercostal, poitrine et relâche” pour 5 cycles de respiration Wim Hof de base. On commence à être habitué aux méditations collectives chez LUMIÅ, mais respirer à l’unisson est une autre expérience. Ce type de respiration réveille des sensations dans le corps et apaise profondément. Détendus et enthousiastes pour le reste de la journée, nous nous sommes rendus au bord de la Siagne. Ensemble, nous avons réalisé les mouvements dits “Horse Stance” pour préparer notre corps à l’immersion. Puis, deux par deux, nous nous sommes exposés à l’eau froide. Je regardai mon binôme dans les yeux pour trouver la force nécessaire, tout en accueillant la sensation de froid par ma respiration. L’eau était à 12 degrés… “facile”. Cette première baignade s’est clôturée par une danse festive et des échanges joyeux. Nous étions boostés par la fierté d’avoir réussi cette première étape.

Direction la cascade

Le lendemain, nous nous sommes directement retrouvés en pleine nature dans le parc des Préalpes. Après 30 minutes de marche, nous sommes arrivés au bord d’une piscine naturelle dans laquelle se jetait une grande cascade. C’était à couper le souffle… tant pis pour la respiration.

Cascade et piscine naturelle à 5°C

La marche nous a permis de nous réchauffer assez pour directement attaquer par les mouvements de Horse Stance. Cette fois-ci, c’est tout le groupe qui doit s’immerger en même temps dans l’eau à 5 degrés. Leonardo y tient : nous devons tous être dans l’eau, en cercle et faire un silence. J’ai croisé le regard d’une Lumiaux, je lui ai tendu la main et je lui ai dit “on y va”. Je sentais qu’elle ne se sentait pas capable ; alors j’ai pris sur moi et je me suis lancée, comme pour lui dire : “viens, tout va bien, regardes, tu peux le faire toi aussi”. J’ai attrapé une autre main dans l’eau puis finalement, nous nous sommes tous connectés les uns aux autres. Nous l’avons fait. Nos cris de joie et nos applaudissements résonnent dans toute la vallée. Quelle belle réussite !

LUMIÅ 2020–2021

Après la baignade, Léonardo nous a guidé sur 3 cycles de respiration Wim Hof et un temps d’intégration. L’ancrage d’un accomplissement dans un cadre idyllique.

Pourquoi s’immerger dans une eau aussi froide ?

J’aimerais te dire, d’abord pour “toi”. C’est toi qui décide de l’intention que tu y mets. Personnellement, je voulais me dépasser et me prouver que je suis capable de choses un peu farfelues. Je n’ai pas été déçue. J’ai appris beaucoup sur moi et sur les autres. Je retiens que nous avons tous nos barrières mentales, mais que bien accompagné, nous sommes capables de les surmonter… et avec le sourire, s’il vous plaît !

Puis pour le collectif. Je suis bluffée par la capacité de ce type de stage à révéler la force du collectif. De ce collectif en particulier. Nous sommes 20, de 24 à 50 ans, issus de milieux professionnels différents allant de l’automobile à la pâtisserie en passant par le textile, la santé des abeilles et les ressources humaines. Nous ne nous connaissions pas il y a 6 mois et rien ne nous destinait à nous rencontrer. Pendant 2 jours, nous nous sommes tenus la main, nous avons eu peur, nous avons rigolé, nous nous sommes encouragés, nous avons crié en donnant un grand coup dans nos croyances limitantes. Nous sommes ressortis plus forts, plus confiants et plus solidaires.

Bravo à vous les Lumiaux et à toutes les personnes qui osent sortir de leur zone de confort en général !

A bientôt

Kindness lover

Kindness lover